Les étapes de la mise en place du sport en entreprise

Plus de la moitié des salariés Français souhaiteraient que leur employeur mette en place du sport en entreprise, pourtant peu d’entreprises savent comment s’y prendre...
October 18, 2022

La pratique du sport en entreprise séduit de plus en plus d’employeurs et de salariés. Malgré ses bienfaits, peu d’entreprises l’ont mis en place à ce jour.


Baisse des troubles de santé et des dépenses associées, meilleure gestion du stress, renforcement de l’esprit d’équipe… Les avantages du sport, de façon général, semblent nombreux, mais le sport en entreprise l’est d’autant plus sur le plan personnel que collectif.

Alors, comment mettre en place du sport au sein de l’entreprise ?

Focus sur un enjeu encore trop peu répandu et pourtant tellement essentiel dans la période actuelle de grande démission.

Les chiffres du sport et bien-être en entreprise

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et sont la meilleure façon d’étayer les propos et idées reçues.

💡 95% des dirigeants estiment que l’entreprise à un rôle important à jouer dans la santé et le bien-être des salariés.
67%
des salariés français souhaiteraient que leur entreprise fournisse des solutions de sport et bien-être.
41% des 25-29 ans
aimeraient que leur entreprise propose des activités physiques et sportives.
85%
des dirigeants estiment que le sport renforce l’esprit d’équipe.
78%
des salariés se disent prêts à pratiquer une activité sportive au travail.
10%
seulement des salariés et dirigeants français pratiquent une activité sportive au sein. de leur entreprise.

De plus, l’entreprise peut réaliser de vrais gains de productivité : +1% à 14% d’amélioration de la rentabilité nette et de +5% à 9% d’augmentation de la productivité.

Les bénéfices et bienfaits de l’activité physique en entreprise

Aujourd’hui, les effets du sport sur la santé du corps et de l’esprit ne sont plus à démontrer !

Pratiquer une activité physique et régulière offre de nombreux bénéfices : amélioration de la condition physique, réduction des risques cardiovasculaires, meilleur mental, perte de poids, meilleur système immunitaire…

Mais surtout, il est un outil pertinent au service des managers pour améliorer le bien-être au travail et la productivité des salariés !

Côté collaborateurs

Lorsqu’on parle de sport au travail, le premier bénéfice mental auquel on pense repose sans aucun doute sur la gestion du stress. Pratiquer une activité physique, en entreprise comme dans la vie personnelle, permet d’évacuer toutes tensions inutiles.


Pendant l’effort, le cerveau libère des hormones dites “apaisantes” (endorphines), ce qui permet à l’individu de mieux. gérer la pression ainsi que son niveau de stress. Au-delà de la santé mentale, le sport présente également des avantages physiques. Pratiquer une activité régulière permet l’élimination de toxines, mais pas seulement. Prévention des maladies cardio-vasculaires, amélioration du sommeil et de l’état des os, réduction du risque de diabète, de dépression, d’hypertension, de cardiopathies coronariennes, d’accident vasculaire cérébral, ainsi que de cancers du sein et du colon et j’en passe…


Autant de bienfaits profitables aux salariés comme à l’entreprise puisque, grâce à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, la part de créativité de vos collaborateurs devrait augmenter d’environ 55%.

Côté employeurs

Véritable tendance dans l’écosystème professionnel, le sport apporte de nombreux avantages pour les collaborateurs comme pour l’entreprise/ dirigeant. Véritable booster de motivation, l'activité physique et sportive maximise les capacités intellectuelles grâce à l’oxygénation du cerveau.

Selon une étude de Santé Canada, un salarié pratiquant au moins 30 minutes d’activité physique par jour serait en moyenne 12% plus productif qu’un autre salarié.


Autre avantage, et pas des moindres, le fait qu’un collaborateur exerce une activité sportive régulièrement va permettre à l’entreprise d’économiser, en moyenne, 7 à 9% d’économies sur les frais de santé annuels de ce dernier.

En effet, les maladies professionnelles physiques et psychologiques sont accentuées par les troubles induits de la sédentarité ou pénibilité du travail - par exemple manipulations de charges lourdes.


En plus de réduire les risques d’arrêts maladie et l’absentéisme, les sportifs gagneraient trois années d’espérance de vie.

“ Aujourd’hui, les bienfaits de l’activité physique et sportive pour la santé sont largement avérés, et la plupart des gens en sont convaincus !” Bertrand Pulman, Professeur de sociologie à la Sorbonne Paris Cité et à l’EHESS.


Ce n’est pas tout, la mise en place de solutions sport et bien-être permet de recruter des jeunes talents (Génération Z) et améliorer sa culture d’entreprise !

💡 Seulement 5% des collaborateurs sont pleinement satisfaits et impliqués dans leur entreprise.

Les différentes façons de proposer des activités sportives à ses collaborateurs !

Nous y voilà ; comment faire pour proposer du sport en entreprise ?

Grand nombre des dirigeants et salariés sont convaincus des bienfaits du sport et de sa mise en place au sein de l’entreprise, mais trop peu passe cette étape.

💡 Selon une étude du CNOSF, une trés large majorité (82%) des entreprises françaises n’ont pas encore mis en place des initiatives en faveur de la pratique physique et sportives. Seules 18% des entreprises déclarent mettre en place des APS.

Voici quelques solutions qui animeront et stimuleront vos équipes :

-Financement du sport des collaborateurs,

-Participation à des courses,

-Un programme digital d’accompagnement sport et bien-être,

-Des séances avec des coachs sportifs,

-L’abonnement à un réseau de salle de sport,

-La mise à disposition d’une salle de sport interne à l’entreprise.

Le cadre juridique et réglementation du sport en entreprise


Les activités sportives en entreprise sont régies par le Code du Sport et le Code du Travail. Elles relèvent des activités sociales et culturelles, qui font des partie des attributions du Comité Sociale et Economique (CSE). Toutefois, il peut également être à l’initiative d’autres décisionnaires comme le service ressources humaines ou le Comité de direction (CODIR).

-Entreprise de moins de 50 salariés : La mise en place est à la charge de l’employeur.

-Entreprise de plus de 50 salariés : La mise en place est à la charge du CSE.


Toutes les informations sur le cadre juridique et fiscal sur ce
guide du Ministère chargé des sports.

La checklist de la mise en place d’un dispositif de sport en entreprise.

C’est le moment de mouiller le maillot et faire du bien à vos collaborateurs.

Vous pouvez commencer par les pistes de réflexion ci-dessous, proposés par Think & Do Tank  “Vitalité, Sport & entreprise” afin d’assurer l’engagement des équipes ;

1. Construire le projet avec les salariés -Quelles activités ? Quand ? À quelle fréquence ? De quelle manière (individuel ou collectif) ? Leurs contraintes (horaires, lieu d’habitation…) S’ils ont déjà des expériences à partager ou des entreprises à conseiller ?


2. Trouver des ambassadeurs
- Certains salariés, particulièrement motivés, peuvent servir de relais dans les équipes pour fédérer. Souvent eux-mêmes très sportifs, ils vont aider à diffuser les informations à tous les étages de l’entreprise, motiver leurs collègues éloignés de la pratique sportive, proposer d’animer des entrainements, organiser des initiations à certaines disciplines ; en bref, permettre que les salariés s’approprient le projet.


3. Proposer des temps fort dans l’année
- Rien de plus motivant que de se donner des objectifs. La participation à des courses, à des tournois ou à des compétitions inter-entreprises peut permettre de rassembler les équipes. Pour la course à pied, il peut s’agir d’un (semi)-marathon, mais aussi de courses accessibles à tous (5 kms) : des manifestations locales sont ainsi fréquemment organisées afin de collecter des fonds pour une bonne cause. L’entreprise peut prendre en charge les dossards, et éventuellement un coaching pour s’entraîner en amont collectivement.


4. Développer l’activité physique au sens large
- Venir au travail à vélo, marcher pendant ses pauses, pratiquer du yoga assis sur sa chaise de bureau, s’échauffer avant la prise de poste dans un entrepôt ou une usine… Voilà autant d’initiatives qui peuvent être encouragées par l’entreprise pour lutter contre la sédentarité et élargir considérablement l’offre d’APS en incluant des activités de relaxation, comme le plébiscitent les salariés.


5. Mutualiser les infrastructures
- Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir une salle de sport dernier cri pour favoriser les APS en entreprise. De plus en plus d’entreprises mutualisent leurs espaces (équipements, douches, etc.) pour permettre la pratique du plus grand nombre. Certaines mairies et collectivités autorisent également des sociétés à utiliser stades et gymnases le temps de la pause-déjeuner. Une manière intéressante de réduire les coûts et les contraintes en termes de déplacements ou d’horaires.


6. Surfer sur les compétitions sportives
- Il est encourageant de voir qu’à deux ans des Jeux olympiques de Paris, 40% des dirigeants d’entreprises interrogés considèrent cet événement comme une opportunité de faire du sport un levier de management et de communication.

“Les Jeux de 2024 représentent en effet une formidable opportunité pour le développement du sport. Ils devraient favoriser un changement culturel pour faire de la France un pays de sportifs et infuser tous les pans de la société. Dans ce contexte, l’entreprise doit apporter sa contribution pour favoriser cet essor. L’étude montre également que 3/4 des dirigeants interrogés utilisent déjà le sport comme un outil de communication interne ou externe. De l’image à une pratique régulière et structurée, le pas devrait pouvoir être franchi !”Laurent Damiani, dirigeant du fonds Inspiring Sport Capital, président d’honneur de Sporsora et co-fondateur du Think & Do Tank

Kobi


Chez kobi, on encourage la pratique sportive des salariés et de leurs enfants, grâce à une application qui donne la possibilité aux entreprises d'offrir un budget sport à leurs salariés. En simple loisir ponctuel ou licence annuelle, c'est au salarié de choisir comment il souhaite dépenser sa cagnotte.


L’objectif est de permettre aux salariés de pratiquer du sport à moindre coût grâce à leur entreprise. Ça fonctionne comme un chèque-cadeau, mais pour du sport et loisirs permettant de financer des équipements ou une pratique sportive.

Pour en bénéficier dans son entreprise, rendez-vous sur notre offre entreprise.

N’attendez plus et bougez vos équipes !  Cet article vous aidera à encourager la pratique sportive.

En savoir plus

Optimisez votre budget RH : calculez vos bénéfices via notre simulateur d'impact

Le sport en entreprise vous permet d’agir sur votre taux d’absentéisme, votre turnover et augmente la productivité de vos équipes. Kobi agit sur vos indicateurs de performance RH.