Les femmes qui ont marqué l’histoire grâce au sport

Le 8 mars, nous célébrons la Journée internationale des droits des femmes. L'occasion de mettre en avant toutes les femmes sportives qui ont marqué l'histoire.
March 8, 2024

Le 8 mars, nous célébrons la Journée internationale des droits des femmes. Cette journée est l'occasion de rappeler les progrès qui ont été réalisés en matière d'égalité entre les hommes et les femmes, mais aussi de souligner les inégalités qui persistent encore. Dans le domaine du sport, les femmes ont longtemps été marginalisées. Elles ont dû lutter pour avoir accès aux mêmes opportunités que les hommes, et pour être reconnues pour leurs performances.

Cet article met en lumière six figures féminines qui ont marqué l'histoire du sport. Ces femmes ont été des pionnières, des militantes et des championnes. Elles ont contribué à faire avancer l'égalité dans le sport, et elles inspirent encore aujourd'hui les femmes du monde entier. C’est en partie grâce à elles, que les femmes peuvent pratiquer librement du sport, quand et où elle le souhaite et notamment en entreprise.

Alice Milliat, pionnière du sport féminin :

Au début du 20e siècle, Alice Milliat a gagné en notoriété en plaidant pour la participation des femmes aux Jeux Olympiques. En 1922, Pierre de Coubertin a relancé les Jeux Olympiques à Paris, mais ils étaient exclusivement réservés aux hommes. Cependant, un an auparavant, Alice Milliat avait créé la Fédération sportive féminine internationale. De manière naturelle, elle a pris l'initiative d'organiser les premiers Jeux olympiques féminins, malgré les refus du Comité international olympique et l'opposition d'une grande partie du public. Trois autres éditions de ces Jeux féminins ont eu lieu à Göteborg en 1926, à Prague en 1931, puis à Londres en 1934.

C'est finalement en 1928, à Amsterdam, que les femmes ont obtenu l'autorisation de participer aux épreuves d'athlétisme. Ce fut le résultat d'un effort soutenu de la part d'Alice Milliat, une pionnière du sport féminin. En tant que sportive elle-même, elle a excellé dans l'aviron de haut niveau, la natation et le hockey sur gazon.

Alice Milliat Aviron

Alice Coachman, première afro-américaine sacrée or aux Jeux Olympiques

En 1948, Alice Coachman inscrivit son nom dans l'histoire en devenant la première femme noire à remporter une médaille d'or olympique en athlétisme. Malgré des débuts modestes en Géorgie et un soutien parental limité, elle surmonta la ségrégation en forgeant seule son destin, utilisant une corde et deux piquets pour s'entraîner au saut en hauteur. Elle excella également dans d'autres épreuves, remportant des titres nationaux et démontrant son talent au basketball.

Bien qu'hésitante initialement à participer aux Jeux Olympiques, Alice Coachman brisa le record national au saut en hauteur malgré des problèmes de dos. À Londres, elle partagea la victoire avec Dorothy Tyler, devenant ainsi la première femme noire américaine à décrocher une médaille d'or olympique. Acclamée par 83 000 spectateurs, elle reçut sa médaille des mains du roi d'Angleterre et fut célébrée à son retour aux États-Unis.

Le président Truman la reçut en audience, et sa ville organisa une "Journée Alice Coachman" avec un défilé de 282 kilomètres, rassemblant une foule diversifiée. Quatre ans plus tard, elle marqua un autre jalon en signant un contrat avec Coca-Cola, devenant ainsi la première athlète féminine noire à représenter un produit à l'échelle mondiale.

Kathrine Switzer, première femme à courir un marathon

Le 19 avril 1967, Kathrine Switzer marqua l'histoire en devenant la première femme à courir un marathon. À l'âge de 20 ans, cette écrivaine et consultante sportive allemande réussit à s'inscrire au marathon de Boston en utilisant seulement ses initiales. À l'époque, les femmes étaient interdites de participation au marathon, invoquant divers prétextes, dont celui de présumés dangers pour leur santé.

Accompagnée de son entraîneur Arnie Briggs et de son compagnon Tom Miller le jour de la course, Kathrine Switzer, malgré les encouragements de la foule, fit face aux organisateurs qui tentaient de l'arrêter et de lui retirer son dossard. Elle franchit finalement la ligne d'arrivée à la 3e position, réalisant un temps de 4 heures et 20 minutes, un exploit marquant.

Bien qu'elle ait été disqualifiée et suspendue, Switzer persista dans sa lutte pour le droit des femmes à participer aux marathons, contribuant ainsi à l'ouverture officielle du marathon de Boston aux sportives en 1972. Il faudra attendre 1984 pour voir le premier marathon féminin olympique organisé. Aujourd'hui, elle continue de participer activement à des marathons, demeurant une figure emblématique de la lutte pour l'égalité dans le sport.

Billie Jean King, tenniswoman gagnante

Billie Jean King a marqué son empreinte dans le domaine sportif en militant activement pour l'avancement des droits des femmes. Sa notoriété culmine avec sa victoire lors de la "Bataille des sexes" contre Bobby Riggs en 1973, un événement qui a profondément influencé l'évolution du tennis et été suivi par des 11 millions de téléspectateurs.

Son parcours de succès commence en 1961 avec sa victoire au tournoi de Wimbledon en simple dames, suivi d'une série de triomphes s'étalant sur plus de vingt ans. En 1968, lors de l'ouverture du tournoi de Wimbledon aux professionnels, Billie Jean King remporte le titre pour la troisième fois consécutive. Malgré cela, elle reçoit une récompense équivalant à moins de la moitié de celle du champion masculin, déclenchant ainsi son combat pour l'égalité des prix entre hommes et femmes. Elle devient la première femme athlète à recevoir un prix de 100 000 dollars.

Malgré ses succès, les inégalités persistent. En remportant l'US Open en 1972, elle constate une disparité salariale de 15 000 dollars par rapport au champion masculin, Ilie Nastase. Déterminée, elle annonce qu'elle ne participera pas l'année suivante à moins que l'équité des prix soit établie. L'US Open devient ainsi le premier tournoi à offrir un traitement financier équitable aux femmes et aux hommes. De plus, Billie Jean King fait preuve de courage en devenant la première sportive à rendre publique son homosexualité.

En voir plusBillie Jean King tenniswoman

Serena Williams, championne engagée

En août 2022, Serena Williams a officiellement annoncé sa retraite, exprimant son désir de se consacrer davantage à sa vie de famille et à d'autres projets. Durant sa carrière exceptionnelle de 27 ans, la championne a remporté 23 titres du Grand Chelem, quatre médailles olympiques, et a été classée n°1 mondiale pendant six années, de 2002 à 2017. En plus de ses exploits sportifs, Serena Williams est reconnue pour son engagement envers des causes sociales, s'exprimant notamment sur le sexisme, le racisme et les inégalités dans le monde du sport. À travers des choix vestimentaires audacieux, elle a su véhiculer des messages forts, brisant ainsi les conventions du tennis et du sport féminin en général.

Malgré son palmarès impressionnant, Serena Williams n'a pas échappé aux critiques et attaques. En 2017, lors d'une interview pour NPR, le joueur de tennis à la retraite John McEnroe a déclaré que si elle jouait dans la catégorie masculine, elle ne serait classée qu'à la 700e place mondiale.

Engagée dans le mouvement Black Lives Matter, Serena Williams a également pris position contre les violences policières aux États-Unis à travers de nombreux discours. À travers des lettres ouvertes et des vidéos, elle milite en faveur du féminisme, encourageant les femmes à s'affirmer et à "faire tomber les barrières". Ses choix vestimentaires sur les courts, tels que sa combinaison "Black Panther" ou ses tutus, sont également des moyens par lesquels elle exprime ses idées.

Gertrude Ederle, retrousse ses manches

Première femme à traverser la Manche à la nage, Gertrude Ederle a réalisé cet exploit en 1926 à seulement 20 ans. Lors de cette traversée, elle a parcouru les 35 kilomètres qui séparent la côte anglaise de la côte française en seulement 14 heures et 31 minutes. Elle a même battu le record masculin de l’époque !

Cette performance a suscité l’admiration du monde entier et a fait d’elle une véritable icône du sport féminin. Gertrude a également remporté trois médailles d’or et une médaille de bronze aux Jeux olympiques d’été de 1924 à Paris. En même temps, elle établit deux records du monde.

Gertrude Ederle est une grande sportive féminine et restera à jamais associée à l’un des plus grands exploits de l’histoire de la natation.

Conclusion

Les femmes ont toujours joué un rôle important dans le sport, mais leur contribution a souvent été négligée. En mettant en lumière les histoires de ces six femmes extraordinaires, nous espérons contribuer à changer la perception du sport féminin.

Le sport est un vecteur d'inclusion et de diversité. Il est important de célébrer les réussites des femmes dans le sport, car elles inspirent et motivent les autres.

Kobi, en tant que solution de santé et de bien-être en entreprise, est engagé dans la promotion de l'égalité et de la diversité. Nous sommes fiers de soutenir les femmes dans leur pratique sportive.

Optimisez votre budget RH : calculez vos bénéfices via notre simulateur d'impact

Le sport en entreprise vous permet d’agir sur votre taux d’absentéisme, votre turnover et augmente la productivité de vos équipes. Kobi agit sur vos indicateurs de performance RH.